Guilde militaire présente sur World of Warcraft, serveur Kirin Tor


    Rumeurs de l'Ordre

    Partagez
    avatar
    Eldreith Mordingard

    Messages : 21
    Date d'inscription : 25/08/2017
    Age : 38

    Re: Rumeurs de l'Ordre

    Message par Eldreith Mordingard le Jeu 5 Oct - 9:34

    Eldreith reprenait conscience, au delà du fait qu'elle reprenait vie. A dire vrai elle s'éveillait à peine. Elle ne chercha pas à comprendre ce qu'elle faisait dans les quartiers de la templière, rien de tout cela n'avait d'importance, car, pour la première fois de puis des années, depuis des décennies, elle se sentait parfaitement bien. Elle repensa à cette sensation amère qui l'habitait jadis, à ce doute qui l'avait rongé tout ce temps. Et sans qu'elle ne s'en rende compte véritablement, elle s'endormit.
    avatar
    Sinead Elyth

    Messages : 15
    Date d'inscription : 31/05/2017
    Age : 33

    Re: Rumeurs de l'Ordre

    Message par Sinead Elyth le Ven 6 Oct - 23:14

    La Sorcière était effrayée de ce phylactère, bien qu'elle cachait sa peur naissante avec aisance... En sa présence, les effluves gangrenées se faisaient plus fréquents, bien que leur présence restait moindre.
    Sinead savait que certains confrères et consœurs avaient senti cette source nocive de magie. Elle n'y pouvait rien: elle se fera blâmer à son retour, et purifiée. C'est ce qu'il y avait de mieux à faire... Ces effluves furent présentes lors des attaques des cavaliers, où Hargreaves allait rendre son souffle. Pour sauver ses camarades; pour la Sainte; Sinead avait puisée au plus profond de son être, de ses ressources, pour lancer l'ultime sort. Cela avait eu des conséquences... La barrière entre les arcanes et cette magie interdite était fine, et la Sorcière avait brisée ladite barrière le soir là.

    Point positif: la magie gangrenée ne semblait pas se développer.
    avatar
    Pleasance Hargreaves

    Messages : 25
    Date d'inscription : 10/05/2017

    Re: Rumeurs de l'Ordre

    Message par Pleasance Hargreaves le Dim 8 Oct - 3:04

    Son armure était enfin retirée, la tenue légèrement plus décontractée. Le maintien en revanche restait le même ainsi que son visage. Ses gestes se faisaient plus maitrisés encore, elle était là loin de montrer sa valeur avec une épée. Une seule personne pour tenter de percevoir cela : La miraculée.

    Pleasance se faisait rare dans la Citadelle d'Aiglepic, Eldreith avait toute son attention contre son gré. La Templière avait trouvé de quoi manger sans que cela soit chaud et à réchauffer avec l'hospitalité du couple Ducal si ce n'est des habitants et de quoi boire. Le tout était à disposition sur une petite table de chevet. C'est sans arrière-pensée insultante qu'elle faisait boire la prêtresse, par petites gorgées, même si l'on pouvait penser parfois qu'elle la forçait, il n'en était finalement rien d'autre que préserver sa santé déjà trop faible. De loin, son index montait à ses lèvres pour lui intimer le silence les quelques fois ou elle souhaitait peut être parler, si ce n'est aux prémices d'une ouverture de paupière. Seule une faible lueur de bienveillance se reflétait dans le regard caractéristique de l'humaine : Du repos, voici tout ce dont elle avait besoin. Les autres moments, c'est les mains jointes, à genou à côté l'alitée qu'elle récitait quelques psaumes de manière quasi-inaudible pour soulager et requinquer un peu son physique.

    La Croisée avait certes refait surface le jour des éloges funèbres de ses camarades tombés avec l'escouade des Hauts-Gardes mais rien n'avait été dit sur son excursion. Deux prêtres restaient avec constance sur le devant de la porte de ses quartiers.
    avatar
    Berra Adranthir

    Messages : 11
    Date d'inscription : 10/08/2017

    Re: Rumeurs de l'Ordre

    Message par Berra Adranthir le Dim 8 Oct - 8:22

    Berra, pour sa part, était restée tout bonnement invisible. On pouvait se douter que la tâche de s’orienter dans la citadelle quand on ne connaissait pas les lieux, déjà complexe quand on était en possession de tous ses sens, se révélait inutilement difficile une fois privé de la vue. Aussi la prêtresse s’était-elle contentée de demeurer dans les appartements qui lui avaient été alloués. Tout simplement.

    Mais pas seule, oh non. Car le phylactère, confié par Hargreaves, était également là, compagnon sinistre et silencieux, et la semi-elfe ne lui tournait jamais, jamais le dos. On aurait dit deux chats sauvages s’observant mutuellement, à l’orée de leurs territoires respectifs. Et son regard qui semblait toujours tourné vers lui avec une intensité absolument effarante n’était que le signe évident de perceptions dépassant les sens physiques.
    avatar
    Eldreith Mordingard

    Messages : 21
    Date d'inscription : 25/08/2017
    Age : 38

    Re: Rumeurs de l'Ordre

    Message par Eldreith Mordingard le Dim 8 Oct - 12:30

    Dereliore sortait de la salle du trône les poings serrés, quand quelques dignitaires l'avisèrent gravement. L'elfe ne pouvait se résigner à courber l'échine face à un couple d'hérétiques.

    "Xun'e", voilà un nom qui sonnait comme une torture. Comment Hadelheid pouvait-elle tolérer ces traditions païennes? Un sentiment de trahison rongeait son être, si violemment même, qu'elle enragea pour quelques minutes, avant de retrouver toute l'élégance de son calme empreint de suffisance. Elle ne pardonnera jamais à la Baronne de ne l'avoir mis au courant, jamais. Et bien qu'elle ne soit pas bannie, elle ne pourrait certainement jamais plus passer par Aiglepic. Peu importait, car sa décision était prise, oui, elle se joindra à ce regroupement et poursuivrai ce pourquoi Eldreih s'était engagée.
    avatar
    Eldreith Mordingard

    Messages : 21
    Date d'inscription : 25/08/2017
    Age : 38

    Re: Rumeurs de l'Ordre

    Message par Eldreith Mordingard le Lun 16 Oct - 1:31

    Eldreith se réveilla en sursautant. L'un des deux prêtres thalassiens, encore dissimulé sous son masque doré, apposa ses mains sur son front.

    "Allons, allons...

    -Elw....El..

    -Oui Mordingard, nous sommes toujours à Elwynn, il n'y a aucun soucis à se faire."

    Eldreith avait de moins en moins de mal à parler, cependant, chaque mot prononcé semblait inexorablement lui arracher les lèvres. Une sensation pénible, insensée. Et pourtant elle avait besoin de se confier. Ce sentiment de culpabilité qui la rongeait devrait sortir, un jour ou l'autre.

    "J-...J'ai encore fait...Ce rêve..

    -Vous devriez vous reposer maintenant.

    -N... Vous n'comprenez...Pas"

    Le prêtre la borda, et elle restait là, prisonnière de cet écrin de couvertures pendant des heures. Parfois, ils la laissaient, livrée à elle même, et dans ces moments de solitude, elle ne ressentait plus rien que le vide. Cette sentation de bien-être avait disparue avec Hargreaves, et à présent, seules quelques réminiscences de son passé lui tenaient compagnie.

    ***

    Le bruit du verre qui s'entrechoquait l'extirpa de sa stase. Les deux elfes préparaient des onguents, des soins et autres concoctions. La prêtresse les méprisaient, avaient-ils seulement une simple idée de ce qu'ils faisaient? Ils avait l'air si malhabile, si idiots.

    "Ouvrez la bouche Eldreith, c'est pour votre bien.

    -N...Ne... Où...Où est P-.

    -Chhh allons. Maintenant, avalez, et dîtes nous tout ce que vous savez sur la relique, hm?"

    Les yeux de la prêtresses se nimbèrent de larmes, et alors que ses lèvres balbutiaient quelques jurons muets, son esprit lui, criait.

    ***

    Bientôt la nuit couvrit le ciel, et avec elle ses milliers de scintillements. Les frères s'endormirent peu à peu, et Eldreith resta à contempler les astres dans un petit mouvement de balancement. Ses lèvres se murent, encore recouvertes du fluide céruléen d'une des potions, ses yeux se plissèrent et son nez -bien que luttant- s'humidifia petit à petit. Et dans la folie harassante de ce moment qui lui sembla sans fin, il lui sembla voir feu, son mari.

    "Dalah'surfal... Pourquoi pleures-tu?

    -Je n'y arrive plus Vi'li, je n'y arrive plus..

    -A quoi bon avoir parcouru tout cela, si c'est pour s'abandonner au chagrin Eli?

    -Mon seul moment de répit, c'est quand je dors.. Et j-..

    -Raconte moi ce rêve."

    ***

    Elle rêva de les embrocher sur le flanc de sa dague, de les démasquer, juste pour voir l'expression singulière de la peur froisser leur visage. La demi-elfe les regardait, dormir, elle réussit à se hisser sur ses poignets, pour s'adosser au mur qui bordait son lit. Elle avisa l'un des prêtres qui se réveilla.

    "Nous étions devant elle, comme toujours. Ils sont tombés, et je n'étais pas assez forte... J'ai tellement de questions... De doutes... Le meilleur moyen de lutter contre eux, c'est de savoir faire preuve d’abnégation, toujours plus d’abnégation."

    Le prêtre se redressa, subjugué.

    "Le temps viendra où je remarcherai, et, dussé-je attendre pour me venger, ce temps ci aussi, viendra. Souvenez-vous, s'opposer à la Phalange, c'est s'opposer à la Lumière, elfes."
    avatar
    Ruth Whiteley

    Messages : 32
    Date d'inscription : 10/05/2017
    Age : 31
    Localisation : Avignon

    Re: Rumeurs de l'Ordre

    Message par Ruth Whiteley le Jeu 26 Oct - 22:19

    Le résonnement métallique des nombreux solerets de l'escouade menée par le Chevalier-Capitaine Whiteley avait perturbé le calme inhérent à la Redoute de l'Epervier, quelques jours plus tôt. L'ensemble des hommes de retour portaient les traces de nombreuses batailles passées depuis leur arrivée sur les Îles Brisées. Et si quelques uns étaient blessés, plus ou moins légèrement, il n'en manquait pas un à l'appel. 

    La bannière, confiée au jeune Landal, vint trouver une place toute particulière sur la toiture du bâtiment principal, à la demande du Capitaine. Comme un pied de nez a Argus qui les toisait depuis sa position, celle qui n'était plus immaculée de blanc, mais bien tâchée du sang de nombreux démons, flottait au vent, inébranlable.

    Ils étaient rentrés victorieux.
    avatar
    Edgar H. Dawn

    Messages : 46
    Date d'inscription : 10/05/2017

    Re: Rumeurs de l'Ordre

    Message par Edgar H. Dawn le Jeu 26 Oct - 23:02

    La Redoute de l’Épervier aura effectivement commencé à reprendre vie après la période de calme que le départ au loin des troupes avait provoqué. Les prêtres encore présents sur place auront commencé à s'occuper des éventuelles blessures importantes, les réserves de nourriture auront été revues à la hausse, et le forgeron de l'Ordre, Hjolhann, aura entamé les réparation nécessaire des armures de ceux revenant du combat.


    A des centaines de kilomètres de là, sur un navire, une escouade en ayant vu de belles allait sur les derniers jours de sa traversée de l'océan. Une traversée lente mais calme.
    Les soldats auront apprit que le "Monsieur Cotton" n'était pas du tout le capitaine du navire, mais bel et bien un des membres du conclave, Jurgen Cotton, riche marchand et armateur du navire, investisseur suffisamment important de l'Ordre pour avoir sa place dans le conseil dirigeant ce dernier.
    La phylactère sera resté parfaitement passif, son "baroud d'honneur" ayant sans doute épuisé les énergies de son résident, en tous cas pour le moment.
    L'équipage aura traité l'escouade avec respect, voir une certaine forme de camaraderie, l'ambiance agréable régnant à bord aidant peut-être à remonter le moral des plus enclins à se sociabiliser.
    Finalement, le lourd navire chargé de minerais extraits des montagnes naines laissa Khaz Modan derrière lui, mettant le cap sud le Sud-Est, et Hurlevent.
    L'escouade serait bientôt de retour chez elle.
    avatar
    Sinead Elyth

    Messages : 15
    Date d'inscription : 31/05/2017
    Age : 33

    Re: Rumeurs de l'Ordre

    Message par Sinead Elyth le Mar 31 Oct - 1:03

    En cette nuit du trente et un de ce mois, le Templier Hargreaves accompagnait la Sorcière dans les sous-sols, où s'y trouvent geôles et salle d'inquisition.
    Pour cause, Sinead aura - volontairement - informée le Commandant de son action lorsque les cavaliers reprenaient le dessus sur le combat. Afin d'éviter la perte d'un élément bien trop important pour l'escouade, la Sorcière avait touchée la corde sensible séparant les arcanes à la magie impure. En conséquence, de la corruption vibrait dans les veines de la femme depuis, bien que cela était en petite dose.
    Remontrances, avec évidence, furent apportées par le Commandant. Nul ne saurait laisser la corruption envahir son âme, son corps: pourtant, Elyth l'avait fait volontairement... Mais un mal pour un bien, selon elle. Néanmoins, elle fut quelque peu pardonnée, pour être venue se dénoncer d'elle-même. Ainsi, l'entretien fut conclu sur une réponse positive à la demande de Sinead: une purification.

    Hargreaves fut ainsi désignée pour procéder à celle-ci. Emmenant la Sorcière dans la salle d'inquisition, elle aura fait naître une rune sur le front de la Sorcière, puis d'autres runes au sol. Rapidement, le lien fut crée entre les runes au sol et celle au front...Et rapidement, les gens au fort auront entendus les hurlements de douleur de Sinead. A gorge déployée, la Sorcière faisait entendre son supplice dans des cris presque surhumain. Flammes crépitantes dans ses mains, elle s'était retenue de porter atteinte au Templier, assumant les conséquences de son erreur - nécessaire certes - mais erreur tout de même. Les cris auront duré cinq minutes, de quoi provoquer de la peine pour ceux l'appréciant; de quoi provoquer de la froide joie pour ceux ne la tolérant point trop.

    Puis, une fois le rituel terminé, la Sorcière se sera effondrée au sol. A moitié consciente, dans "les vappes", la femme manipulant l'arcane ne semblait pas se rendre compte de son environnement. Amené dans les dortoirs féminins, elle fut déposée sur le lit par le Templier. Un repas fut apporté. Sinead fixait le plafond d'un regard vide... Puis, aura fermé ses yeux, s'endormant d'un sommeil troublé.

    En fin d'après-midi du mardi trente et un Sinead avait le dos tourné à la porte, allongée sur le flanc, se réveillant. Repas intacte, n'ayant rien grignoté même des heures après son éveil, la Sorcière fixait le mur sans lâcher un mot...Les contrecoups de la purification, sûrement. Avec évidence, la Sorcière saurait s'en remettre. Mais pas ce jour là. Amertume ? Contrariété ? Regret ? Honte ? Personne ne pouvait savoir ce qui rendait la Sorcière aussi muette.
    avatar
    Eldreith Mordingard

    Messages : 21
    Date d'inscription : 25/08/2017
    Age : 38

    Re: Rumeurs de l'Ordre

    Message par Eldreith Mordingard le Mar 31 Oct - 19:04

    Dereliore avait perdu l'habitude de vivre dans les grandes villes humaines. Cette pause était pour la voyageuse, un moment étrangement paradoxale à vivre. Une part d'elle se représentait la chose comme grisante, brassée dans cette masse presque innocente, là, isolée de la terreur néfaste du monde. Un sentiment de confort, de sérénité, souvent ébranlée par la notion souveraine du devoir. Celui dont-elle devait faire preuve à l'égard de ces gens, la protection, l'abnégation. Elle avait toujours envié le quotidien des humains. Galvanisé par une vie courte, sommaire. Faite d'un condensé de sentiments et d'actions fortes. "Une ambition à l'épreuve de leur longévité" disait souvent son fils benjamin, et il avait raison. Lui même vivrait plus longtemps qu'eux, évidemment, son métissage le lui permettait. Mais elle savait que de son vivant elle devrait faire avec l'idée de le voir vieillir, et disparaître. A cette pensée son cœur se serra. Sa vie à elle, n'était qu'un long fleuve sans fin, qui paraissait traverser les forêts du temps sans jamais trouver chute. Elle ferait toujours face à ce semblant d'éternité, de nostalgie et de monotonie.

    Il lui arrivait d'oublier, petit à petit. Des détails, puis des fragments de passé, emportés par les vagues d'un océan de souvenirs sans doutes trop vaste. Depuis un siècle déjà, elle déposait tout ce qu'elle traversait dans des carnets. Au fil des lignes elle détaillait ses aventures, plus par peur de les négliger que par besoin de traduire la postérité de ses haut-faits. Et elle les rangeait dans une étagère à Blanc-Jardin, lorsqu'elle rentrait. Parfois il lui arrivait de les lire pendant des jours entiers, seule, dans la grande bibliothèque de sa Maison. Tant des siens avait déjà péri par orgueil, persuadés qu'une vie longue méritait d'être nourrie par plus de reflexion. Une procrastination, un luxe biaisé auquel ces habitants Hurleventois ne gouteront jamais, "Et tant mieux pour eux" pensa-t-elle, alors que son regard dérivait vers les arches de la cathédrale. "Qu'Elle les en préserve".
    avatar
    Sinead Elyth

    Messages : 15
    Date d'inscription : 31/05/2017
    Age : 33

    Re: Rumeurs de l'Ordre

    Message par Sinead Elyth le Ven 10 Nov - 13:38

    La Sorcière était rarement au Fort, et lorsque c'était le cas, elle donnait l'impression de ne pas apporter une grande attention à ses alentours. Le visage fermé, voire froid, son regard était empreint d'un certain détachement, lorsqu'on ne confond pas cela avec de la condescendance. Elle s'était appropriée une nouvelle tenue, composée d'un pantalon: les robes étaient loin d'être pratiquante durant les combats. Son bâton était également changé: gardant la même forme que le précédent, les cristaux étaient d'un orange enflammé, vibrant d'énergie arcanique. A chaque aspirant passant le grade au dessus, Elyth offrait un mouvement de tête pour féliciter, mais s'en tenait à cela. Ne pas se méprendre: elle était ravie et fière pour TOUS ses camarades. Elle ne le montrait simplement pas.
    Bien plus silencieuse qu'elle ne l'était déjà, la Sorcière avait opté pour une mentalité autre.
    avatar
    Conclave
    Admin

    Messages : 58
    Date d'inscription : 10/05/2017

    Re: Rumeurs de l'Ordre

    Message par Conclave le Ven 10 Nov - 14:52

    L'atmosphère relativement paisible de la Redoute aura été perturbée, dans la nuit du huit au neuf.
    Une petite équipe de deux protecteurs et un prêtre aura en effet été répondre à l'appel d'un paysan Elwynnien, un sordide problème de gros oiseau. Plusieurs heures plus tard, ils seront revenus avec une prisonnière, une sorcière semble-t-il, qui aura été promptement placée en détention.
    Interrogée par le seigneur Veridias lui-même, ainsi que le frère Delhran, pendant une partie de la nuit, elle aura finalement été jugée coupable d'hérésie et impiété par le Primat, et placée sur un bûcher aux alentours de la deuxième heure du matin.
    Ses cris auront résonné dans les bois alentours pendant un certain temps, avant de finalement s'éteindre, un spectacle jamais agréable, mais heureusement encore assez rare, le dernier prisonnier ainsi exécuté remontant à trois mois.

    Les bruits de couloir auront cependant continué d'évoquer le sujet, et il semblerait que l'affaire ne s'arrêterait pas aux sorcières éliminée dans la forêt.

    En plus de cela, une histoire d'artefact aura commencé à faire son bout de chemin dans les rumeurs parcourant les soldats de l'Ordre. Une histoire directement liée au phylactère gardé précautionneusement dans les entrailles du fort.
    avatar
    Nerestang

    Messages : 14
    Date d'inscription : 24/05/2017

    Re: Rumeurs de l'Ordre

    Message par Nerestang le Ven 10 Nov - 15:58

    Nerestang avait interrompu une de ses prières nocturnes pour assister au spectacle macabre. Les mains croisées sévèrement dans son dos, il s'était contenté d'observer la condamnée périr dans le brasier, calcinée au pied de son piloris. On pouvait percevoir à la surface des pupilles froides du Protecteur imperturbable les flammes voraces qui engloutissaient la sorcière, ainsi que les torsions saccadées, vaines et torturées de cette dernière alors qu'elle essayait désespérément de se soustraire à un châtiment pourtant inéluctable. Une sanction juste et méritée, également, du moins aux yeux du Chevalier. Des yeux qui ne cillèrent pas une seule fois. Les cris suppliants et la danse mortuaire de la jeune femme ne semblèrent pas percer non plus l'étoffe imperturbable et rigide du Protecteur. En apparence, du moins. Car des questions étranges venaient assaillir l'esprit de Lawrence. C'était justement pour les faire taire qu'il s'efforçait de fixer sur le bûcher un regard fixe et intense, dépourvu de toute sensibilité. Pour se convaincre qu'il ne s'agissait là que de la mort d'une créature impie de plus, qui ne méritait ni pitié ni rédemption. Pour autant, il savait reconnaître les prémisses d'un vieux sentiment oublié. Pour la première fois depuis bien longtemps, il avait ressenti... de la compassion.

    En rentrant à ses quartiers, la question sur l'origine de ce sentiment le taraudait toujours. Alors même qu'il escaladait les marches menant à l'étage supérieur du lit à baldaquin qu'il partageait avec Landal, un éclat aussi bref que fugace attira son attention. Et, peut-être, constitua un début de réponse à ses questions...
    Appuyée proprement contre une commode, luisait la lame étincelante, forgée dans la sancteforge, de l'épée magnifique qui appartint jadis au Chevalier-Lieutenant de Corrahn.
    Un début de réponse. Peut-être bien.
    avatar
    Conclave
    Admin

    Messages : 58
    Date d'inscription : 10/05/2017

    Re: Rumeurs de l'Ordre

    Message par Conclave le Dim 28 Jan - 21:00

    - Tu n'as pas peur qu'ils aient la main un peu.. lourde ?

    - Je me fiche qu'ils aient la main lourde. Au moins ils feront quelque chose. Cette affaire traîne depuis des mois et personne ne fait rien.

    - Ils sont quand même réputés pour.. enfin.. disons qu'ils ne sont pas très cléments avec les sectaires.

    - Ces fous furieux ont déjà enlevé une dizaine de personne. Maintenant mon mari. Et ce bon à rien de Folsam ne fait rien pour...

    - Folsam fait de son mieux..!

    - Hé bien ce n'est pas assez. Peut-être que ceux là ne feront pas dans la dentelle mais s'ils me rendent Eric, ça me va très bien.


    Un silence tendu prit place dans la petite auberge fermée.
    Au dehors, à quelques lieues de la petite bourgade perdue dans les marécages, une escouade de soldats au tabard d'or et d'albâtre s'avançait sur une vieille route. Pas de morts ou de démons à affronter cette fois... Mais un mystère.

    Bourg-la-Fange n'était qu'un petit groupe d'habitations surmonté par une chapelle dans le Sud de la Forêt d'Elwynn. En règle générale, rien ne s'y passait jamais. Pourtant une missive avait récemment capté l'attention du commandant de la Phalange d'Albâtre. Une affaire de disparitions.
    Rien d'incroyable, mais cela fut visiblement suffisant pour qu'une escouade soit dépêchée.
    avatar
    Pleasance Hargreaves

    Messages : 25
    Date d'inscription : 10/05/2017

    Re: Rumeurs de l'Ordre

    Message par Pleasance Hargreaves le Lun 18 Juin - 1:22

    C'est dans la nuit du 18/06/38 que la Croisée vint seller un destrier dans les écuries. Il n'était pas n'importe quel cheval. Il était arrivé en même temps que sa cavalière dans l'Ordre et pourtant jamais personne ne le vit dans les batailles qu'elle mena. D'un blanc immaculé qui se mariait désormais parfaitement avec le tabard qu'elle portait.

    Silencieuse, elle plaça le peu de barda qu'elle avait sur l'équin. La Templière arracha le tissu d'une bannière pour le fixer à sa selle.

    Enfin, au pas, on l'observait s'éloigner dans la nuit.

    Elle repartait d'où elle venait, dans le nord. Aux seules choses proches que s'ajoutaient désormais son tabard de la Phalange d'Albâtre, et suivant très certainement derrière elle Eirin ...

    Contenu sponsorisé

    Re: Rumeurs de l'Ordre

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 16 Oct - 14:24