Guilde militaire présente sur World of Warcraft, serveur Kirin Tor


    Codex de l'Ordre

    Partagez
    avatar
    Conclave
    Admin

    Messages : 35
    Date d'inscription : 10/05/2017

    Codex de l'Ordre

    Message par Conclave le Ven 26 Mai - 19:35


    Codex de l'Ordre


    Préambule





    Ce Codex est un texte sacré émanant du Conclave et lui seul est en droit de le modifier.

    Il décrit l'organisation de l'Ordre, son fonctionnement, mais aussi ses valeurs et principes fondamentaux.

    Les règles qui y figurent devront être respectées par l'Ordre dans son ensemble. De l'aspirant au commandant, du prêtre au primat. Toute transgression sera punie sévèrement.



    Titre I – Des valeurs fondamentales de l'Ordre



















































    Chapitre 1 – La lumière

    Article 1 - L'Ordre est et sera toujours fidèle à la sainte Lumière.

    Article 2 - Tout culte reposant sur une énergie ou une manifestation mystique différente sera considéré avec indifférence et neutralité.

    Article 3 - La Lumière est une et universelle. Elle ne se manifeste qu'en elle-même et ne se trouve ni avatar ni incarnation physique permanente.

    Article 4 - Tout culte reposant sur une énergie ou une manifestation mystique opposée à la Lumière sera considéré comme impie.

    Article 5 - Tout être vivant ou non réagissant de manière négative au contact avec la Lumière sera considéré comme impie.

    Article 6 - L'Ordre lutte et luttera toujours contre les impies et les éliminera s'il en a la possibilité.


    Chapitre 2 – La Pureté

    Article 7 - Le principe de Pureté est le premier des deux principes fondateurs de l'Ordre.

    Article 8 - La Pureté est considérée par le Conclave comme l'absence chez un individu de toute souillure et influence impie. Qu'elle soit d'origine démoniaque ou ténébreuse.

    Article 9 - Le Conclave considère que la promotion de la pureté se fait à trois échelles :


    • La pureté personnelle : Chacun au sein de l'Ordre se doit de se prémunir de toute souillure. Nul au sein de l'Ordre ne laissera des entités ou objets impies obscurcir son jugement ou ses idées. Nul ne laissera la corruption atteindre sa chair et pervertir son corps. La perversion démoniaque et l'adoration des ténèbres devront être combattues par chaque membre de l'Ordre à titre personnel avant tout.

    • La pureté de l'Ordre : Découlant de la pureté personnelle, la pureté de l'Ordre se doit d'être maintenue en toute circonstances. Le Conclave et ses représentants devront faire tout ce qui est nécessaire pour empêcher la corruption et l'hérésie de s'insinuer dans les rangs. Plus que n'importe quel autre, le Primat fera de la pureté de l'Ordre sa responsabilité.

    • La pureté du monde : L'Ordre dans son ensemble s'évertuera à lutter contre la souillure et la corruption à l'échelle du monde, mais aussi à protéger les purs et les innocents des influences néfastes. Il fera également son possible pour mettre un terme à la tolérance accordée aux impies au sein de l'Alliance, et usera de son influence pour se faire lorsque c'est possible.


    Chapitre 3 - L'Honneur

    Article 10 - Le principe de l'Honneur est le second des deux principes fondateurs de l'Ordre.

    Article 11 - Si la Pureté est avant tout individuelle, l'Honneur de l'Ordre est collectif et relève de la conduite générale de tous ceux qui le composent.

    Article 12 - Le Conclave considère qu'une conduite honorable repose sur quatre grandes valeurs :


    • L'Honnêteté : Honorer ses engagements, tenir ses promesses et être fidèle à ses principes devront être des choses primordiales pour tous ceux qui servent au sein de l'Ordre. Parjures, traîtres, menteurs et félons seront punis avec la plus extrême sévérité.

    • La Discipline : Obéir aux règles et aux supérieurs hiérarchiques n'est pas une option. Il en ira de l'honneur de chacun de s'y tenir, et donc de celui de l'Ordre. Celui qui, par son insubordination et sa désobéissance, déshonorera l'Ordre et lui-même sera puni.

    • Le Courage : Se montrer brave face au danger, tenace face aux difficultés et implacable face aux ténèbres. Ces qualités sont essentielles au combat mais également dans toute autre situation. Les lâches et ceux qui baissent les bras ne seront pas vu d'un œil bienveillant.

    • L'Unité : L'Ordre est avant tout un groupe organisé et soudé. Chaque membre de l'Ordre se devra de porter assistance aux autres si nécessaire, mais également de maintenir la bonne entente générale en adoptant une attitude respectueuse. Celui qui abandonnera un membre de l'Ordre en détresse sera également puni.


    Chapitre 4 - La voie

    Article 13 - Le Conclave reconnaît la Pureté et l'Honneur comme des objectifs inatteignables. Nul ne sera jamais aussi pur que la Lumière et nul ne sera jamais parfaitement honorable.

    Article 14 - Le Conclave reconnaît les principes de l'Ordre comme une voie pour ceux qui le composent. Un chemin que tous se doivent d'emprunter tout en sachant que nul n'en atteindra le bout.

    Article 15 - Le Conclave pourra tolérer d'un membre de l'Ordre qu'il doute ou trébuche, mais jamais qu'il abandonne et cède aux désespoir. La persévérance sur la voie sera, au contraire, honorée.



    Titre II – De la composition et l'Ordre et sa hiérarchie



















































    Chapitre 1 – Le Conclave


    Article 16 - Le Conclave est l'organe décisionnaire suprême au sein de l'Ordre. Il rédige et modifie ce Codex, nomme ses délégués, décide des actions de l'Ordre, de sa politique interne et externe et se charge de la gestion de ses finances.

    Article 17 - En tant qu'assemblée dirigeante de l'Ordre, le Conclave a pour devoir de garantir la pérennité de ce dernier, mais aussi de veiller à ce que ses principes et valeurs ne soient jamais dénaturés.

    Article 18 - Il est composée de six personnalités. Deux militaires, deux religieux et les représentants des deux premiers investisseurs de l'Ordre.

    Article 19 - Si un des membres du Conclave venait à disparaître, il serait remplacé comme suit :

    S'il s'agit d'un militaire, un remplaçant serait nommé par le Conclave parmi les officiers de l'Ordre.

    S'il s'agit d'un religieux, un remplaçant serait nommé par le Conclave parmi le clergé de l'Ordre.

    S'il s'agit d'un représentant privé, un remplaçant serait nommé par l'organisme duquel il émanait pour le représenter.

    Article 20 - Afin de le représenter et agir en son nom directement au sein de l'Ordre, le Conclave désigne deux de ses membres qui prendront en charge les affaires militaires et religieuses pour lui. Il s'agit respectivement du Commandant et du Primat.


    Chapitre 2 - La Phalange d'Albâtre :

    Article 21 - La Phalange d'Albâtre est la force armée de l'Ordre lui-même. Elle est dirigée par le Commandant.

    Article 22 - La hiérarchie militaire de la Phalange est définie et présidée par le commandant, représentant le Conclave.

    Article 23 - Elle se compose des fonctions suivantes, chacune étant subordonnée à celles qui la précèdent.

    Article 23.1 - Les officiers, qui assistent le commandant et guident les troupes au front, composés des chevaliers-capitaines et chevaliers-lieutenants.

    Article 23.2 - Les sergents, qui encadrent et forment les troupes tout en assurant la liaison entre ces dernières et le sommet hiérarchique.

    Article 23.3 - Les Gardiens et Templiers, épine dorsale assermentée de l'Ordre.

    Article 23.4 - Les éléments de soutien, spécialistes non assermentés ayant fait preuves de leurs compétences, mais indignes de prêter serment.

    Article 23.5 - Les Aspirants, mis à l'épreuve et non assermentés.

    Article 24 - Seuls les officiers peuvent promouvoir et rétrograder un assermenté. Ce type de décision est annoncée au reste de l'Ordre par affichage et doit être rapportée au Conclave.

    Article 25 - A l'exception des aspirants, chaque personne servant l'Ordre doit avoir prêté le serment du Gardien. Ne peut prêter ce serment que celui qui a obtenu l'aval du commandant et du primat pour se faire.

    Article 26 - Ne peut être templier que celui qui a prêté le serment correspondant. Ne peut prêter ce serment que celui qui se l'est vu proposer par le Conclave directement.

    Article 27 - Ne peut être officier qu'un paladin confirmé désigné par le Conclave

    Article 28 - Chaque personne servant dans la Phalange, à l'exception des soutiens, se voit attribuer un uniforme et un tabard correspondant à son statut. Les armes de chaque combattant sont à sa charge et devront être entretenues par lui. Une arme trop extravagante pourra se voit interdite par un supérieur hiérarchique s'il le juge nécessaire.

    Article 29 - Chaque assermenté servant dans la Phalange se voit remettre l'épervier d'argent, un médaillon au symbole de l'Ordre, au dos duquel sera gravé son nom. Symbole de son rang et du serment qu'il a proféré, l'assermenté devra entretenir ce médaillon et le porter avec fierté. Le médaillon sera remis à son porteur par le Primat lorsqu'il prête serment.

    Article 30 - Chaque élément de soutien servant la Phalange est responsable de l'intégralité de son équipement. Il ne pourra en outre pas porter les couleurs ou les symboles de l'Ordre ni progresser dans la hiérarchie.


    Chapitre 3 - Le Clergé de l'Ordre :

    Article 31 - le clergé est composé des prêtres de l'Ordre, et placé sous la responsabilité du Primat représentant le Conclave.

    Article 32 - Ne peut être prêtre que celui qui a prêter le serment correspondant. Le Primat choisi de lui-même qui est digne de prêter serment.

    Article 33 - Le clergé appartiens n'appartenant pas à la hiérarchie militaire de la Phalange, il est indépendant d'elle en dehors du front et des situation d'urgences.

    Article 34 - Lors de pareilles situations, les membres du clergé devront obéir aux officiers et sergents de la Phalange et appuyer cette dernière du mieux qu'ils le peuvent.

    Article 35 - Les prêtres de l'Ordre se devront de porter une tenue propre à leur rang qui leur sera confiée. Tout comme les assermentés de la Phalange, les membres du clergés se verront remettre l'épervier d'argent symbole de leur rang et du serment qu'ils ont proféré.


    Chapitre 4 - Les serments :

    Article 36 - Tout membre de l'Ordre dépassant le statut d'aspirant et n'étant pas un soutien prête un serment qui le lie à l'Ordre et au Conclave. Ces serments sont sacrés, et engagent l'honneur de celui qui la profère devant la très sainte.

    Article 37 - Un aspirant intégrant la Phalange d'Albâtre profère le serment du Gardien. Pour se faire il doit être jugé digne par le commandant et le primat. Un aspirant prête ce serment au cours d'une cérémonie privée à laquelle ne peuvent assister que les aspirants prêtant serment ensemble, et le Primat qui préside la cérémonie.

    Article 38 - Un aspirant intégrant le Clergé de l'Ordre profère le serment du Prêtre. Pour se faire il doit être jugé digne par le Primat. Un aspirant prête ce serment au cours d'une cérémonie privée à laquelle ne sont présents que l'aspirant concerné et le Primat qui préside la cérémonie.

    Article 39 - Un gardien particulièrement méritant et compétent peut se voir convoqué par le Conclave et être jugé digne de prêter le serment du Templier s'il le souhaite. S'il décide de prêter ce serment, le Gardien devra passer une nuit entière à prier en compagnie du Primat, à la suite de laquelle il prendra part à une cérémonie spéciale à laquelle l’intégralité de l'Ordre se verra conviée, et qui se déroulera si possible en terre consacrée. La cérémonie, présidée par le Primat et le Commandant, verra le Templier prêter serment, et recevoir l'armure symbolique.

    Article 40 - Les serments du gardien et du prêtre peuvent être interrompu de manière définitive lorsque l'assermenté n'est pas situé sur un front. Une telle décision est définitive et celui qui la prend ne pourra jamais plus ré-intégrer l'Ordre.

    Article 41 - Le serment du templier engage celui qui le profère jusqu'à ce que la mort l'en libère.

    Article 42 - Parjurer ou briser son serment sera sévèrement punit et passible d'une exécution.



    Titre III – De la Discipline et l'Organisation



















































    Chapitre 1 – Comportement au sein de l'Ordre

    Article 43 - Chacun au sein de l'Ordre se doit se respecter chacun des articles du présent Codex le concernant.

    Article 44 - Quiconque disposera des preuves d'un manquement de la part d'un tier se devra d'en référer à ses supérieurs.

    Article 45 - Il appartiens à chacun de maintenir une atmosphère propice à l'unité et à la discipline au sein de l'Ordre. Injures, rixes et autres combats ne seront pas tolérés.

    Article 46 - Il appartiens aux officiers et sergents de veiller à ce que nul au sein de l'Ordre ne déroge au précédent article en prenant les mesures qui s'imposent à l'encontre des fauteurs de trouble.

    Article 47 - Quiconque sera prit à blasphémer la Lumière ou un de ses illustres champions pourra être puni.

    Article 48 - Quiconque sera prit à démentir ses supérieurs ou le Conclave en illégitime occasion sera également puni.

    Chapitre 2 – Comportement avec les alliés et les populations civiles

    Article 49 - L'Ordre respecte l'Alliance et ses dirigeants. Chacun se devra de respecter la loi de cette dernière lorsque se trouvant dans les limites de son territoire. Salir le nom de l'Alliance ou ses symboles et couleurs sera également proscrit.

    Article 50 - Tout membre de l'Ordre se devra d'apporter assistance à un membre de l'Alliance dans le besoin, si tant est qu'il ne s'agit pas d'un impie et qu'il le juge possible.

    Article 51 - Tout membre de l'Ordre se devra d'apporter protection et soin à un civil de l'Alliance en danger ou blessé qui se présenterait à lui, si tant est qu'il ne s'agit pas d'un impie et qu'il le juge possible.

    Article 52 - Tout membre de l'Ordre se devra de défendre et protéger les lieux et reliques sacrées de la Lumière s'ils venaient à être menacés de profanation ou destruction par des forces impies ou barbares, et s'il le juge possible.

    Article 53 - Tout membre de l'Ordre qui salira l'honneur ou l'image de l'Ordre en présence d'un public civil ou allié sera châtié à la hauteur de l'affront.

    Chapitre 3 - Dotation et intendance

    Article 54 - Dès son entrée au sein de l'Ordre, un aspirant se verra remettre un uniforme correspondant à son rôle et ainsi qu'un tabard. Il sera également nourrit et logé par l'Ordre.

    Article 55 - Les membres de l'Ordre assermentés se verront attribuer une monture qui sera entretenue aux frais de l'Ordre dans ses écuries.

    Article 56 - Les soldes des membres de l'Ordre sont listées ci-dessous :

    Phalange :
    Aspirant : 50 pièces d'argent
    Gardien : 1 pièce d'or
    Soutien : 1 pièce d'or
    Sergent : 3 pièces d'or
    Chevalier-Lieutenant : 5 pièces d'or
    Chevalier-Capitaine : 7 pièces d'or
    Commandant : 10 pièces d'or

    Clergé :
    Prêtre : 1 pièce d'or
    Primat : 10 pièces d'or

    Article 57 : Conformément à leur titre, les lieutenants et capitaines seront faits chevaliers par le Conclave lors de leur nomination, mais se verront aussi confier des terres.

    Article 58 : Un intendant sera nommé parmi les assermentés de l'Ordre et aura à sa charge la gestion de l'inventaire et du trésor de l'Ordre ainsi que la remise des soldes aux concernés.

    Article 59 : Conformément à leur serment, les templiers ne disposent pas de solde.

      La date/heure actuelle est Jeu 21 Sep - 6:54